QUELQUES CHIFFRES ET TENDANCE DU MARCHÉ EN FRANCE

La filière mode connaît ces dernières années un accroissement de son activité, 2150 entreprises pour un chiffre d’affaires d’environ 13,4 milliards d’euros avec une croissance de 1,8 % et un nombre de salariés qui a augmenté : +3,6 % constaté déjà en 2017

Ces dernières années les habitudes de consommation ont changé et les entreprises textiles se sont adaptées. Les gens souhaitent de plus en plus consommer du made in France dans un soucis écologique mais pas seulement, consommer local est devenu un acte social.

Ainsi, l’industrie textile française s’est rajeunie grâce notamment à de jeunes entrepreneurs promouvant le made in France et l’emploi de matières éco friendly, des fibres innovantes, les tissus biosourcés et recyclables, les fibres intelligents, les vêtements à mémoire de forme.

l’industrie textile française recrute. Aujourd’hui elle se développe essentiellement sur des marchés de niche et cherche avant tout à créer de la valeur plutôt que générer de gros volumes

il faudra aussi miser sur la formation des jeunes qui vont avoir une place à prendre dans un secteur textile créatif et innovant. C’est aussi un moyen d’anticiper les nombreux départs en retraite dans un secteur en pleine évolution.

 

LA RÉGION OCCITANIE

La  Région Occitanie, est parmi les 5 régions françaises dans le secteur du textile, les plus de dynamisme

Malgré l’absence de maison haute couture ou d’entreprise textile dans la région Occitanie, le secteur est fortement représenté par une multitude d’ateliers de retouches et créations : la demande est là !

Nous pouvons apprécier depuis ces dernières années un regain pour le “Do It Yourself” (traduire “Faites-le vous-même”). En effet, la crise économique actuelle, les nouvelles habitudes de consommation ainsi qu’une grogne contre les nouveaux standards de tailles dans la mode auront le mérite de remettre l’utilisation de la machine à coudre au goût du jour dans les foyers.

 Nous pouvons également apprécier une évolution positive des demandes de formation dans les métiers de la mode, et notamment un accroissement des installations en ateliers de création et retouches couture.

Car allier passion pour la couture et activité professionnelle peut être un duo gagnant, sachant qu’un/une couturier/ière peut se dégager un salaire d’environ 15 à 200 euros par pièce confectionnée.

Sources : culture.gouv.fr, textile.fr, lexpress.fr.

 

NOTRE FORMATION C.A.P. COUTURE FLOU

Notre formation CAP « Couture flou » est un véritable atout dans le secteur de l’habillement, prônant l’apprentissage d’un savoir-faire traditionnel .
Avec le CAP Métiers de la mode, vêtement flou, vous êtes un opérateur intervenant dans la réalisation de produits textiles en travaillant sur la technique du « Flou » : il s’agit de la réalisation de vêtements souples et déstructurés par opposition à la technique du tailleur.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

La formation « Préparation au CAP couture Métiers de la mode – Vêtement Flou » vise à préparer les stagiaires aux épreuves pratiques EP1 et EP2 du CAP MMVF via l’apprentissage de toutes les connaissances et savoir-faire techniques au programme du CAP.

PUBLIC VISÉ

Vous voulez acquérir un savoir-faire professionnel en couture vestimentaire ou vous avez un projet de reconversion dans le domaine de la couture et/ou la confection de vêtement (couturière à votre compte, couturière travaillant dans une TPE, professeur de couture, animation d’atelier en lien avec la couture, …).
Vous avez besoin de maîtriser l’ensemble des techniques de couture vestimentaire avec précision, régularité et rapidité ? Vous avez aussi besoin d’acquérir des connaissances en technologies des fibres et textiles, en histoire de la mode, en connaissance des matériels, en patronnage et en dessin de mode ? Cette formation va vous permettre, via les connaissances acquises et des techniques sous-jacentes que vous maîtriserez, de coudre et confectionner n’importe quel type de vêtement du vestiaire féminin (hormis domaine du tailleur).

LES DÉBOUCHÉS

A l’issue de la formation, le titulaire du diplôme est capable d’intégrer à la fois une grande entreprise ou bien une PME, spécialisée dans le prêt à porter, le moyen ou haut de gamme. Il peut être également amené à créer son propre atelier.  Il peut créer sa marque, et vendre sur différents réseaux :

-boutique créateur
-réseaux sociaux
-internet
-salon de créateur et marché de noel

Enfin il peut se tourner vers le CAP Métiers de la Mode – Vêtement Tailleur pour parfaire développer ces compétences ou d’autres spécialités tel que la maroquinerie, la haute couture, la broderie main ou industrielle, la chaussure, le cuir, la création textile. Il peut par le biais de formations complémentaires et plus pointues accéder à d’autres secteurs liés au même domaine autour du textile et de la mode

Vos activités principales résident dans le fait de fabriquer tout ou une partie d’un produit (coupe, assemblage, repassage, finition), de décoder des données techniques pour la réalisation d’un vêtement (patrons, plans de coupe), d’organiser le poste de travail pour le piquage ou la finition, d’assurer une maintenance simple du matériel et de contrôler la réalisation du produit fini. Une grande dextérité manuelle, du soin, des aptitudes artistiques, le goût pour la mode et un talent commercial représentent les principales qualités du professionnel.

Au terme de la formation vous pouvez créer votre atelier, intégrer une entreprise ou continuer à vous perfectionner, notamment par la préparation au CAP Métiers de la mode Vêtement Tailleur ou un module spécifique (perfectionnement modélisme, broderie…).

Pour en savoir plus sur les métiers du textile et les possibilités de recrutement, vous pouvez consulter l’article très documenté du site « Orientation pour tous.fr ».

>>> Lire l’article

THIYYA Création a obtenu la qualité ARTISAN D'ART